Histoires récentes

Andrée

Je ne pouvais pas rester chez moi dans ma grande maison toute seule

andree A 91 ans, Andrée a gardé un sourire taquin et une bonne humeur qui ne lui fait jamais défaut. À Montana, cette ancienne prothésiste dentaire, mère de 5 enfants et 12 petits-enfants se sent, pour reprendre son expression, «comme dans un château». Elle aime la quiétude des lieux, les beaux volumes des salons, bien loin des décors d’une maison de retraite et surtout la sérénité qui accompagne dorénavant ses journées. Celle qui se sent entourée de beaucoup d’attentions profite maintenant d’un quotidien plus paisible et surtout facilité. Encore très active, Andrée dit, ici, «être très indépendante». Elle profite des sorties proposées par la résidence et des activités artistiques variées. Cette femme autonome, qui craignait la collectivité, «savoure la liberté de rester maître de ses journées».

Christian

Après le décès de ma femme j’ai du me débrouiller

christian Ce n’est pas de gaîté de coeur que Christian a quitté la maison qu’il a construite de ses propres mains pour y élever ses 10 enfants et qu’il a occupé toute une partie de sa vie. Mais cet octogénaire reconnait volontiers que «la page s’est tournée bien plus facilement qu’il ne le pensait». Et la vie à Montana lui a donné un nouveau souffle. Pourtant, cet ancien employé de mairie pensait «ne pas pouvoir prétendre à vivre dans un établissement comme Montana». Mais contre toute attente, sa pension de retraite lui permet de bénéficier de tous les services qu’il a choisis : aide-ménagère, restaurant le midi, sans compter les activités gratuites, piscine, cinéma… Délesté de tous les problèmes d’intendance, Christian profite de chaque journée qui s’offre à lui.

Monique et Cécile

Si maman est bien je suis bien

monique Entre la mère et la fille, les relations ont toujours été complices. C’était tout naturel pour Cécile d’aider sa maman, veuve depuis 4 ans, à trouver un lieu de vie confortable et surtout où Monique pourrait vivre avec ses meubles. Mais c’est bien Monique qui, la première, a jeté son dévolu sur Montana. «La perspective de changer de cadre de vie m’a longtemps dissuadée de sauter le pas» rappelle-t-elle. Dès la décision prise tout est allé très vite. Cécile l’a accompagnée dans sa démarche. En avril, grâce aux déménageurs et au personnel de maintenance de Montana, l’appartement de 42 m² est «devenu fonctionnel et douillet en une journée» souligne Monique, décoré de tous ses meubles et objets fétiches qui personnalisent son nouveau cadre de vie qu’elle s’est totalement approprié. «Et en plus deux repas sont offerts chaque mois pour que j’invite qui je veux» apprécie-t-elle. En écho à ces propos, Cécile conclut, rassurée : «Je sens que Maman va bien !»

Yvonne et Jean-Pierre

En couple, on a besoin de moment de liberté

À 77 ans, Yvonne et Jean- Pierre ont toujours vécu proches l’un de l’autre. Ils ont formé pendant toute leur vie professionnelle un vrai binôme. Mais l’accident vasculaire de Jean-Pierre conjugué à sa perte de mobilité leur a rendu la vie difficile. En s’installant dans un confortable appartement de 90 m² décorés par leurs soins, le couple se découvre ici, une nouvelle autonomie. Quand Yvonne, indépendante et solitaire, va faire son petit tour en ville ou qu’elle se rend à son cours d’aquagym, «c’est maintenant en toute sérénité» dit-elle. Les équipes de Montana sont là 24 h sur 24 pour Jean-Pierre en cas de problème, mais ce dernier n’est pas en reste. Pourtant peu enclin à la collectivité, il s’est découvert des partenaires de belote, un rendez-vous quotidien qu’il ne manquerait pour rien au monde.

Raymond

Qu’est ce que voulez de plus ?

bienjoue Ma santé commençait un peu à péricliter, j’avais des douleurs dans les jambes qui me rendaient moins mobile. Surtout je ne m’accommodais pas du tout du fait d’être seul, après le décès de mon épouse il y a des années. Ici à Cholet, on s’habitue vite à son domicile Montana, c’est vrai, le responsable bien être propose toutes sorte d’activités et nous demande ce que nous aimons bien faire : pique-nique au Moulin de la cour, visite des Miels Mary, navettes pour aller aux Halles le samedi, pétanque, rétrospective de la mi-carême… En bref, nous avons toutes les occupations possibles, l’ambiance est formidable, l’environnement moderne et accueillant. Que voulez-vous de plus ?

Colette

C’est parfaitement adapté à des gens comme nous entre 2 âges

colette Je suis arrivée parmi les premières, je me suis parfaitement acclimatée. Je ne pourrai plus retourner vivre seule dans une maison. Quand on a goûté à ce style de vie c’est difficile d’y renoncer. D’autant qu’on mange très bien ici ! Et puis, il y a vraiment une bonne ambiance, une bonne entente entre nous et une écoute extraordinaire de la part de l’équipe, tous sont souriants et nous appellent par notre nom ! Nos suggestions sont toujours prises en compte. On a même l’impression qu’ils devancent nos envies. La formule est particulièrement adaptée à des personnes comme nous, entre deux âges. Elle nous permet de rester actifs, tout en étant en sécurité, sans être isolée. Je n’ai aucun regret, bien au contraire.

Andrée
Andrée

Je ne pouvais pas rester chez moi dans ma grande maison toute seule

Christian
Christian

Après le décès de ma femme j’ai du me débrouiller

Monique & Cécile
Monique & Cécile

Si maman est bien je suis bien

Yvonne
Yvonne & Jean-Pierre

En couple, on a besoin de moment de liberté